Rechercher

Les Suisses délaissent le cash

Le liquide reste le moyen de paiement préféré dans le pays. Mais sa part dans les transactions s’est effondrée en trois ans, passant de 70 à 43%. En volume, il a même été détrôné par les cartes de débit.


Article du journal "Le Temps" publié le 23 juin 2021

https://www.letemps.ch/economie/suisses-delaissent-cash


Même en Suisse, l’attachement au cash s’érode. Il représentait l’essentiel des transactions. Désormais, si les espèces restent le premier moyen de paiement, leur avance s’amenuise très nettement. C’est ce que révèle la deuxième enquête de la Banque nationale suisse sur les moyens de paiement, publiée jeudi matin.


En trois ans, «de profonds changements dans l’utilisation des moyens de paiement» sont donc apparus, selon la BNS, qui a fait consigner dans un carnet les paiements pendant une semaine de 2100 personnes pour arriver à une telle conclusion. Les raisons? «La population tend à se familiariser avec les innovations dans les moyens de paiement scripturaux et les apprécie de plus en plus», analyse l’institution dans un communiqué.


Les sondés, qui sont plus nombreux qu’il y a trois ans à détenir une carte de débit, la jugent «plus conviviale et plus rapide que le numéraire». La fonction sans contact a aussi aidé à répandre ce moyen de paiement. De fait, la limite permettant de payer sans entrer un code est passée au printemps dernier de 40 à 80 francs. Les apps de paiement ont aussi reçu un coup d’accélérateur depuis le début de la pandémie: elles étaient utilisées par à peine plus d’une personne sur 10 en 2017, contre près d’une sur deux en 2020.


Ensuite, poursuit la BNS, la pandémie est passée par là et a accéléré les changements déjà en cours. Ainsi, un tiers des participants disent avoir «modifié durablement leurs habitudes de paiement et régler davantage par carte à cause de la pandémie». Nombre de commerces demandent à leurs clients de payer autrement qu’en espèces depuis l’irruption du Covid-19, dont on craignait qu’il se transmette via les pièces et les billets. L’inquiétude n’a pas véritablement été confirmée par la science, mais pour le cash, le mal était fait.